En février 2011, le nouveau gouverneur de l’État, Scott Walker, favori du Tea Party, présente un projet de loi qui priverait les fonctionnaires de la quasi-totalité de leurs droits à une convention collective. Des milliers de citoyens manifestent pendant plusieurs semaines. Après la promulgation de la loi, à la mi-mars, quelque 85 000 à 100 000 personnes descendent dans la rue, soutenues par le révérend Jesse Jackson, le cinéaste Michael Moore et l’actrice Susan Sarandon. L’insatisfaction est telle qu’un an plus tard, un million de signataires d’une pétition forceront la tenue d’une nouvelle élection. Le gouverneur survit cependant au vote. Entre-temps, la contestation s'est étendue à l'Indiana et à l’Ohio, où des projets de loi similaires sont à l'étude.

Album Photo
Pour en savoir plus