Aux élections de mi-mandat de novembre 2010, les Américains assènent aux démocrates une gifle historique. Jamais un parti qui contrôlait la Chambre des représentants n’a subi un tel recul depuis 70 ans. Au Sénat, les gains républicains restreignent la marge de manœuvre des démocrates. Les républicains sont notamment portés par la vague du Tea Party. Ce qui n’était qu’un mouvement de protestation devient une force politique, incarnée par une quarantaine de porte-étendard, dont les nouveaux sénateurs Marc Rubio, en Floride, et Rand Paul, au Kentucky. Peu enclins au compromis, les nouveaux arrivants amènent le Parti républicain plus à droite.

Portrait type d'un partisan du Tea Party
Pour en savoir plus
En musique