En avril 2010, l’Arizona promulgue la loi sur l'immigration clandestine la plus sévère de toute l'histoire des États-Unis. Sa disposition la plus controversée autorise les policiers à vérifier l’identité des individus interpellés pour une infraction, même mineure, s’ils les soupçonnent d'être entrés illégalement aux États-Unis. Ses détracteurs crient au profilage racial, et les manifestations se multiplient. Cinq autres États ont depuis adopté des lois similaires. Contestée par l’administration Obama, la loi s’est retrouvée en Cour suprême. En juin 2012, le tribunal a invalidé certaines de ses dispositions, mais la plus litigieuse a survécu au couperet des juges.

En chiffres
  • Près de 11 millions
    de clandestins seraient présents sur le territoire américain.
  • Près de 60%
    d’entre eux viennent du Mexique.
  • Plus de 20%
    sont originaires d'autres pays latino-américains.
  • 63%
    sont aux États-Unis depuis plus de 10 ans.
Sources : Center for American Progress, Pew Hispanic Center
Album Photo
Immigration illégale par État au prorata de la population (2010)
Source : Pew Hispanic Center
Pour en savoir plus